Bibliographie de l'Afrique

Ill de Muriel Diallo, Phi l'éléphant sert à rien, Didier et Jessica Reuss-Nliba,

Qu’ils soient publiés en Afrique ou en France, cet automne apporte un choix d’ouvrages qui donnent bonne place aux albums, bandes dessinées et documentaires.

Tant dans le texte que dans l’illustration, légèreté et humour caractérisent résolument certains – livres d’images ou bandes dessinées - (Bébé va au marché) en misant avec gaieté sur les ressorts de l’énumération, du clin d’œil, de l’astuce. Découvrir qu’à l’instar de quantité d’animaux de la brousse on est bien plus utile qu’on ne le suppose, c’est pour Phi l’éléphant (Phi l’éléphant sert à rien), lui qui ne trouvait pas bien sa place, un grand réconfort.

D’autres ouvrages cherchent à aiguiser le regard que le jeune lecteur peut porter sur le vaste monde, ou tout au moins sur des pays sur lesquels il se pourrait bien qu’il y ait beaucoup d’idées toutes faites. Et ça marche dans les deux sens comme dans la BD Akissi. Mission pas possible. Et avec une bonne dose d’humour, ce qui ne gâche rien.

Des romans positifs, ayant pour cadre la RDC et le Cameroun, mettent en scène des jeunes qui choisissent de faire quelque chose de leur vie même si au départ rien ne laissait présager des choix forts : Chanter, pour la jeune Prodige (Le défi de Prodige), s’amender et vivre honnêtement de leur métier pour Victor et Pol (L’Ange gardien : loin du monde comme il est).

Un mythe fondateur transmis de génération en génération éclaire un pan de l’histoire contemporaine d’un pays, le Cameroun (Le Serpent magique) : texte et illustration abondante le mettent à la portée des plus jeunes comme des plus grands.

Ouvrir les yeux, oui. Rémi Courgeon (Tiens-toi droite) y engage avec une apparente légèreté doublée d’un propos féministe et grave en se penchant sur ces scènes récurrentes : le quotidien des femmes d’Afrique qui « portent » d’un bout de la vie à l’autre. Ouvrir les yeux avec beaucoup de gravité lorsque sont révélés ces drames indicibles que vivent les migrants. De la terre à la pluie y invite dans un ouvrage très fort reposant sur une création graphique quasi animée. Ouvrir les yeux encore, c’est aussi le propos de la BD Morts pour la France : Thiaroye 1944, explorant les pages noires d’une histoire coloniale qui reste à éclairer.

Quant à la presse magazine (Planète J’aime lire et Planète Okapi), avec son actualité sur le monde au présent, son côté divertissant autant qu’informatif, on sait toute l’importance durable qu’elle peut avoir auprès des jeunes en les reliant de la manière la plus vivante et en élargissant l’horizon.

Bonnes lectures !

› Téléchargez la bibliographie de l'Afrique au format PDF

› Accédez aux archives des bibliographies de l'Afrique


Romans

Coup de cœur

Olessongo, l'enfant sorcier du Congo

Par Marie-Françoise Moulady-Ibovi

Parce qu’ils sont différents (handicapés, trop grands, albinos…) ou sans « raison »apparente, dans de nombreux pays d’Afrique des enfants sont déclarés « sorciers »et chassés de la maison ou martyrisés – comment le montrent des livres tels L’Enfant sorcier et Solane, l’enfant sorcier. Cette pratique s’est accrue dans les dernières années en ville, en particulier dans les deux Congo : des églises évangélistes convainquent les parents de la sorcellerie de leurs enfants (et vendent des traitements de « désenvoûtement »...)  Ce « rôle »des pasteurs est central dans ce roman dont l’action se situe dans un village et une ville (Oyo) 400 km au nord de Brazzaville.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Le Pagne blanc

Un conte du pays bien-aimé

Par Kendake Amanitore

L’histoire se déroule au temps de Kemeta (le pays des Kamit : l’Égypte ancienne). Nedjimet, la jolie lingère, doit remplacer l’habilleuse officielle du Fari, le pharaon. Peu à peu, les jeunes s’éprennent l’un de l’autre, mais les tuteurs du Fari désapprouvent cet attachement...

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Tawšart wər kăla a tămos ăljad n ərrəbəx

Jamais trop vieux pour gagner

Bilingue tamajaq-français

Par A.T. Afananga

Une reprise nigérienne du célèbre conte traditionnel allemand" Les Musiciens de la ville de Brême", dans laquelle on retrouve bien les quatre animaux du conte des frères Grimm mais où les brigands, actualité oblige, sont devenus des terroristes. Adaptation réussie, avec un texte succulent, écrit dans un style vif.

› Accédez à la notice intégrale


Bandes dessinées

Coup de cœur

Tempête sur Bangui

Par Didier Kassaï

Didier Kassaï se met lui-même en scène : son travail de dessinateur devenu impossible, il croque la « tempête sur Bangui » : le chaos, les scènes de violence, les pillages, tout est montré de son point de vue. C’est dur, mais jamais complaisant, et puis il y a la solidarité, l’humour et la création qui sauvent…

› Accédez à la notice intégrale


Romans

Coup de cœur

Kanuden sous un soleil nouveau

Tome 3

Par Moussa Konaté

Après Kanuden contre cœur ténébreux et Kanuden à l’assaut des tyrans voici le troisième et dernier tome, posthume, que l’écrivain malien Moussa Konaté a consacré aux aventures héroïques du jeune Kanuden. Sa mission : rien moins que l’ultime combat qu’il lui faut livrer pour sauver l’humanité et lui rendre ses droits à la liberté.

› Accédez à la notice intégrale


Romans

Coup de cœur

La Guerre et la paix de Moni-Mambu « Kadogo »

conte

Bitumba mpe kimia ya Moni-Mambu « Kadogo »

Bilingue français-lingala

Par Lye M. Yoka

Il ne s’agit pas ici d’un conte de Moni-Mambu, « l’homme qui a tout vu », le héros aventureux et rusé des contes kongo, ni du personnage des romans de Guy Menga. Le mot « conte » dans le titre veut dire, comme souvent en Afrique, fiction pour jeunes et ce Moni-Mambu, c’est un garçon de vingt ans qui a été « kadogo » (enfant soldat) lors de la guerre qui a porté au pouvoir Laurent-Désiré Kabila en 1997. Une fois finie cette guerre qui l’a amené à Kinshasa, il se décide à retourner dans son village du Kivu, à l’est de la République démocratique du Congo. Ce roman fait le récit des aventures et des rencontres de ce long voyage de retour – une sorte d’odyssée donc, avec même des mamy wata/sirènes…

› Accédez à la notice intégrale


Bandes dessinées

Coup de cœur

Le Prix de la fraude 1

Par Ali Zoromé

À Bamako, le riche entrepreneur Ladji Diolla souhaite offrir à son fils Inoussa, lycéen médiocre, une brillante carrière. Pour cela, il soudoie le proviseur du lycée afin d’obtenir pour Inoussa une bourse d’études à Paris. Satisfait dans un premier temps, une fois à Paris Inoussa échoue lamentablement au test de niveau et comprend vite que l’obtention de la bourse ne lui permettra pas d’acquérir un diplôme…

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

Coup de cœur

Paris-Paradis

Deuxième partie

Par Didier Jean, Zad

La première partie de Paris-Paradis mettait en scène Moussa et son rêve de partir en France pour devenir riche, malgré les mises en garde pleines de sagesse de sa mère et du griot. Dans ce nouveau volume, Moussa est en route, à pied d’abord, sur un chemin semé d’embûches et de rencontres, belles ou moins belles, puis en pirogue pour la grande traversée si dangereuse.

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

Coup de cœur

Le Grand retour du taxi-brousse de Papa Diop

Par Christian Epanya

Dix ans après la parution de Le Taxi-brousse de Papa Diop, voici son grand retour ! Sène, qui accompagnait son oncle Papa Diop dans ses trajets Dakar-Saint Louis, a passé ces dix années comme guide au Musée automobile de Dakar, montrant avec fierté aux visiteurs le célèbre minibus rouge, la plus belle pièce de la collection. Et voilà que les admirateurs du monde entier le supplient de remettre le minibus en service, et que Papa Diop lui-même, très âgé, voudrait un dernier voyage avant de rejoindre ses ancêtres…

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

Coup de cœur

À l'école du Tchologo

Par Fatou Keïta

Dans un village du nord de la Côte-d'Ivoire, Yofolo attend le retour de son grand frère, parti suivre « l’école du Tchologo », l'initiation réservée aux jeunes de la caste des forgerons. À travers les yeux du jeune garçon, Fatou Keïta nous éclaire dans cet album documentaire sur « ce pan inestimable de la culture sénoufo » qu’elle ne veut pas voir tomber dans l’oubli. Elle nous fait partager l'inquiétude et les interrogations de Yofolo ainsi que la gravité et le mystère entourant ce moment important qu'est ce rite de passage à l'âge adulte, destiné à faire des postulants des hommes complets, humbles, généreux, respectueux de la parole donnée...

› Accédez à la notice intégrale


Documentaires

Coup de cœur

Léopold Sédar Senghor : le poète des paroles qui durent

Par Véronique Tadjo

Dans une jolie collection de biographies – de tout petit livres illustrés en noir et blanc –, la vie de Léopold Sédar Senghor nous est contée avec simplicité, sensibilité et profondeur par Véronique Tadjo. Le village, l’école des Blancs, puis Paris, la guerre, la présidence du Sénégal… C’est l’homme et le poète qui sont au cœur du récit où s’imbriquent très justement des poèmes de Senghor et les illustrations de William Wilson, souvent des photographies travaillées.

› Accédez à la notice intégrale


Documentaires

Coup de cœur

Coloriages avec Chéri Samba

Par Chéri Samba

Un régal, ce grand (34 x 24 cm) cahier de coloriage réalisé par le célèbre peintre congolais Chéri Samba. Les deux premières pages le présentent, dans de jolies écritures rouges sur fond jaune. Puis, ce sont de grands dessins à colorier, sur une page ou une double page, parfois avec modèle, parfois non, mais des indications des couleurs à utiliser sont données.

› Accédez à la notice intégrale


Documentaires

Bribes d’une vie nigériane : mémoires d’une transformation identitaire

Par Françoise Ugochukwu

Professeure de français à l’université de Nsukka, spécialiste en ethnolinguistique, mariée à un Nigérian, Françoise Ugochukwu nous raconte ses années de bonheur passées au Nigéria de 1972 à 1996. Chaque court chapitre a pour titre un mot (une sensation, un objet, un lieu…) ; classés par ordre alphabétique, ces mots sont autant de portes d’entrée pour évoquer sa vie à la découverte de nouvelles habitudes de manger, de se déplacer, de se loger, de se soigner...

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Contes et mythes wolof : du Tieddo au Talibé

Par Lilyan Kesteloot, Bassirou Dieng

Il s’agit de récits enregistrés auprès de conteurs ruraux (dont les noms sont mentionnés), retranscrits puis traduits par les auteurs, qui expliquent leurs critères de choix. Ce recueil bilingue wolof-français a privilégié les contes « rares » et les récits spécifiquement wolof. Il a la particularité de présenter le cadre socio-historique qui a vu naître ces contes et qui, pour les auteurs, en est indissociable.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Proverbes ɓàsàa du Cameroun / Màɲgèn ma ɓàsàa ɓa Kamèrûn

Par Association pour les cultures vivantes et la précieuse nature – CUVIPREN

À l’origine de ce recueil, une association, CUVIPREN (Association pour les cultures vivantes et la précieuse nature), et une volonté : contribuer à la préservation du patrimoine culturel traditionnel. En effet, dans la société africaine, les proverbes sont au cœur des discours des cérémonies traditionnelles laïques ou religieuses (mariages, obsèques, etc.) et leur connaissance, loin d’être anodine, constituait un critère d’aptitude à exercer des responsabilités. Les 323 proverbes recueillis sont classés par thème et présentés sous forme de tableau avec, dans la colonne de gauche, le texte en bassa, en caractères bassa et latins. Dans la colonne de droite, en regard, sont indiqués le thème, la traduction littérale et le sens du proverbe, avec des commentaires explicatifs et parfois, le proverbe français « équivalent ».

› Accédez à la notice intégrale