Documentaires — Afrique

Gondwana : La cité de la joie, Gondwana et le fleuve d’or, Gondwana : Où est passé le petit gorille ?, Gondwana : Le potager de Grand-mère Campagne, Gondwana et l'arbre des ancêtres

Langue : français

Auteur : Denis Sassou Nguesso
Illustrateur : Atelier Lamowa
Lieu d'édition : [Gémenos]
Éditeur : Les Portes du Soleil jeunesse
Année d'édition : 2010
Nombre de pages : 43 p.
Illustration : Couleur
Format : 28 x 21cm
ISBN : 978-2-35808-022-4, 978-2-35808-026-2, 978-2-35808-024-8, 978-2-35808-028-6
Âge de lecture : À partir de 7 ans
Prix : 11,50 €

La collection « Gondwana » est composée de cinq albums à portée documentaire. On y retrouve Gondwana, petit gardien de la forêt, et ses amis petits gardiens de l’eau, du feu, de l’air et de la terre. Ensemble, ils veillent sur le peuple des Bayembis. La collection a pour but de sensibiliser les enfants aux problèmes de protection de l’environnement et de la biodiversité ; le slogan en fin de chaque ouvrage en témoigne : « la terre, elle est trop belle, occupe-toi d’elle ! »

L’album le plus réussi est Le Potager de grand-mère Campagne. Désolée, désespérée devant son potager dévasté, grand-mère Campagne plonge dans un profond sommeil. Pendant qu’elle dort, Gondwana et ses amis restaurent entièrement son potager, en donnant conseils et astuces au lecteur. On apprend plein de choses sur la façon de tenir un potager, et sur les différents fruits et légumes du Congo. À la fin du livre, un tableau récapitule ces différentes cultures et donne des indications sur l’arrosage, les conditions de conservation ou les façons de cuisiner ces fruits et légumes

La Citéde la joie a pour thème la propreté et la gestion des déchets. Tout le monde rêve d’habiter dans la cité des Bayembis tant elle est propre et belle. Mais un matin, la sorcière Kosanzala décide d’ensevelir la cité et ses habitants sous une montagne de déchets et un nuage de pollution. Gondwana part à la rescousse de ses amis et de la ville. En fin d’ouvrage, un petit questionnaire sensibilise les enfants à l’importance de la propreté.

Dans Gondwana et le fleuve d’or, le thème de la pollution est repris, mais cette fois il s’agit de la pollution fluviale. Lassé d’être une véritable déchetterie, le fleuve s’est retiré et a disparu. Les Bayembis partent à sa recherche et tentent de le convaincre de revenir. Tout comme dans La Citéde la joie, un questionnaire (la formulation en est bien compliquée !) rappelle aux enfants les gestes à avoir pour préserver l’eau.

Enfin (nous n’avons pas pu lire Gondwana et l’arbre des ancêtres), dans Où est passé le petit gorille ?, Gondwana et les autres petits gardiens tentent de retrouver le bébé de Mokobi le gorille que la sorcière Kosanzala a enlevé. Seules les deux dernières pages permettent de comprendre le but de l’histoire : sensibiliser les enfants à la protection des animaux en voie de disparition.

Ces livres cartonnés sont d’une belle qualité de fabrication qui met en valeur les illustrations gaies, colorées, vivantes. Ils sont vendus en France, où ils ont été réalisés. Mais l’un des détenteurs du copyright est la République du Congo et l’auteur en est Denis Sassou Nguesso – président de cet État de 1979 à 1992, puis de 1997 à nos jours – qui a publié en même temps que cette collection un ouvrage pour adultes sur l’environnement (L’Afrique, enjeu de la planète). En effet, la collection « Gondwana » doit faire l’objet d’une campagne de sensibilisation dans les écoles congolaises, où elle sera distribuée, accompagnée d’un livre du maître reprenant l’ensemble des thèmes (préservation de la forêt et des éléments, biodiversité, ville propre…) et – c’est à espérer – développant davantage le contenu scientifique, qui est faible dans les albums. On peut se poser la question de la pertinence du choix, de la part du gouvernement du Congo, de faire réaliser et imprimer ces ouvrages coûteux en France, plutôt que de contribuer à développer l’édition locale ou régionale.

MM