Romans — Monde Arabe

[Quand rentre-t-on ?]

متى نعود؟

Langue : arabe

Auteur : Sana’ Ali Al-Haraka
Illustrateur : Leila Hamza
Lieu d'édition : Beyrouth
Éditeur : Asala
Année d'édition : 2017
Nombre de pages : 101 p.
Illustration : Noir et blanc
Format : 20 x 14 cm
ISBN : 978-614-442-412-4
Âge de lecture : À partir de 12 ans
Prix : 7500 LL

Gros plan sur le visage d'une femme rousse aux yeux verts.

Elle a fui la guerre avec sa famille, mais son grand-père est resté là-bas. Il n’aurait pas pu suivre le rythme fou de la course sous les bombes. La jeune adolescente, narratrice de l’histoire, en voudra longtemps à ses parents de l’avoir abandonné. L’installation en France est difficile pour tous. Déchirée entre les valeurs que ses parents tentent de lui transmettre malgré tout, et cette vie si différente qu’elle vit à l’extérieur de la maison, la jeune fille essaiera de trouver son chemin. Mais la distance avec ses parents, alimentée par les non-dits, ne cesse d’augmenter. Il faudra que la mère dessine en grand le portrait du grand-père sur un immeuble pour que l’adolescente se rende compte que la douleur qu’elle ressent est aussi partagée par les siens. Elle réalise également que ses parents ont un passé lourd à porter. Dans cette histoire familiale et culturelle si pesante, comment ne pas s’accrocher à ce professeur d’université qui ne connaît rien de sa vie, de son passé ?

Un roman consacré au vécu d’une adolescente arabe arrivant dans un pays étranger semble tout à fait d’actualité. Mais l’auteure a tellement de choses à dire au lecteur, tellement de valeurs et de convictions à transmettre, que le récit perd de sa force et de sa crédibilité. Les traits des personnages sont parfois forcés à l’extrême, ce qui les éloigne du lecteur. Printemps arabes, conflit israélo-palestinien, amour entre personnes de cultures différentes, adaptation à une culture d’accueil, crise d’adolescence, trop de choses se croisent rapidement dans cet ouvrage. Ajoutons à cela l’habitude de l’auteur de terminer chaque chapitre par une question, visant peut-être, maladroitement, à entretenir l’intérêt du lecteur, et nous aboutissons à un roman plein de bonnes intentions mais n’arrivant pas à capter le lecteur. Dommage, la vie de ce personnage aurait pu être intéressante…

HC


Étiquettes