Bandes dessinées — Afrique

Coup de cœur

Un tout petit bout d’elles

Langue : français

Auteur : Zidrou, Raphaël Beuchot
Illustrateur : Raphaël Beuchot
Lieu d'édition : Bruxelles, Paris
Éditeur : Le Lombard
Année d'édition : 2016
Nombre de pages : 95 p.
Illustration : Couleur
Format : 20 x 27 cm
ISBN : 978-2-8036-3219-0
Âge de lecture : À partir de 13 ans
Prix : 17,95 €

Couverture de : Un tout petit bout d'elles

Après Le Montreur d'histoires et Tourne-disque, Un tout petit bout d'elles clôt la trilogie africaine de Zidrou et Raphaël Beuchot. Les trois livres peuvent être lus séparément, même si on retrouve ici le tourne-disque de l'épisode précédent.

L'action se situe dans une République Démocratique du Congo contemporaine, où les représentants d'un consortium chinois gèrent une exploitation forestière. Certains d'entre eux sont ouvertement racistes, mais pas le jeune Yue Kiang qui est amoureux de la belle Antoinette. Celle-ci monnaye un peu ses charmes pour entretenir sa petite famille, néglige son talent de dessinatrice et rêve de partir en France. Elle se laisse conquérir par Yue, mais sa fille Joséphine, apprentie lectrice passionnée, n'échappera pas à l'excision perpétrée par des femmes soucieuses de maintenir les traditions. Yue, Antoinette, Joséphine et son petit frère partiront vers la Chine et un destin que les auteurs laissent ouvert.

La présentation du contexte est subtile. Si l'excision est au centre de la narration, d'autres aspects de la situation au Congo sont montrés sans lourdeur démonstrative : ainsi du personnage ambigu de l'expatrié belge, qui observe avec amertume la perte d'influence de son pays au profit des nouveaux néo-colonialistes, mais qui, amoureux transi d'Antoinette, donne quand même l'alerte quand Joséphine est enlevée. L'histoire est complétée par un dossier nourri sur l'excision, avec des liens utiles pour aller plus loin.

Une réussite, à proposer à des adolescents bons lecteurs.

CR